Elémentaire
/
Varennes le grand

L’Autre École (71)

Adresse postale
Place de la poste 71240 VARENNES-LE-GRAND
Téléphone
Nom du directeur
Gaëlle Montmaron
Inscription
3 mois avant
Année de Création
2017
Elémentaire, Collège, Lycée
71- Saône-et-Loire
Autres pédagogies actives
Apprentissage autonome
Discipline positive
Pédagogie des intelligences multiples
Pédagogie Freinet
Pédagogie Neill
Aconfessionnel
Enfants à haut potentiel
Enfants dys
Porteurs de handicaps
Troubles de l'apprentissage
Externat
Garderie avant/après l'école
Mixte
71- Saône-et-Loire  
Autres pédagogies actives  
Apprentissage autonome  
Discipline positive  
Pédagogie des intelligences multiples  
Pédagogie Freinet  
Pédagogie Neill  
Aconfessionnel  
Enfants à haut potentiel  
Enfants dys  
Porteurs de handicaps  
Troubles de l'apprentissage  
Externat  
Garderie avant/après l'école  
Mixte  

« L’autre école » souhaite accompagner le développement des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être, c’est-à-dire soutenir le développement de la tête mais aussi du cœur et du corps.
Pour ce faire, les travaux intellectuels prennent leur place aux côtés de travaux artistiques, créatifs, manuels et du développement des compétences relationnelles et émotionnelles.

Accompagner chacun à trouver sa place en soi, avec les autres, voilà le plus grand des enjeux de notre école.

Pas de « modèle pédagogique »
« L’autre école » souhaite offrir un lieu de vie, d’expériences, d’apprentissages autonomes et enthousiastes aux enfants. Elle se veut une sorte de laboratoire d’expérimentations et de recherches où chacun peut évoluer à son rythme et ne souhaite pas se référer à un dogme pédagogique ou à une méthode particulière.
Concrètement, « l’autre école » s’inspire des pédagogies alternatives, comme Freinet, Montessori ou Steiner, et des courants pédagogiques libres et démocratiques, comme Summerhill, l’école du 3ème type de Bernard Collot, l’école dynamique ou encore l’école de Sudburry.

Le choix du multi âge
Il permet des apprentissages et des échanges sociaux très riches.
Il développe la coopération et la solidarité : faire bénéficier aux plus jeunes de l’accompagnement bienveillant des plus grands et offrir à ces derniers une belle valorisation en soutenant les plus jeunes.

L’organisation du temps
L’organisation et la régularité sont nécessaires pour « garder le fil » des textes libres, des activités mathématiques, des préparations d’exposés … C’est pourquoi des « objectifs » journaliers ou hebdomadaires sont déterminés avec l’élève, inscrits sur un « plan de travail » et doivent être validés.
Aucun « temps de travail » n’est imposé, les élèves s’organisent en fonction de leurs envies et de leur rythme journalier. Certains préfèrent travailler le matin, d’autres en début d’après-midi …
L’enseignant veille tout de même à ce que les objectifs puissent être validés.
Pour les élèves ayant du mal à s’organiser (en particulier les plus jeunes), l’enseignant peut mettre en place avec eux un « emploi du temps » qui leur servira de repère pour atteindre leurs objectifs.
Les élèves sont libres de leurs activités, ils disposent de l’ensemble du matériel présent dans l’école et l’enseignant est présent pour les aider s’ils en expriment le besoin.

L’expérimentation démocratique
L’expérimentation démocratique dans l’école en est un rouage essentiel, elle permet à chacun d’être un participant actif de la vie de l’école. Ici, chacun a son mot à dire dans la vie et l’organisation de l’école. L’adulte n’impose pas le fonctionnement, c’est l’ensemble des membres de cette mini société qui le crée et le transforme au fur et à mesure des adaptations nécessaires.
Au sein de l’école, le cadre, la structure se mettent en place au fur et à mesure des interactions et s’ajustent au fur et à mesure des besoins de chacun. Ceci afin d’aboutir à un bien vivre ensemble.
Pour ce faire, des réunions régulières ont lieu avec les enfants pour discuter, poser et ajuster le terreau de la vie commune, exprimer d’éventuels désaccords, lancer un débat ou/et faire entendre ses besoins. Les enfants découvrent l’écoute active, développent leurs capacités de communication, en s’inspirant de la communication non violente, de la notion de message clair, et ce, au quotidien.

Ce fonctionnement a pour but de rendre les élèves « acteurs » et de les accompagner à bien vivre ensemble, à prendre leur juste place au sein d’un collectif. Les jeunes en difficultés d’apprentissage dans le système classique (dys-, précoces, TDAH, TSA …) y trouveront un espace adapté dans lequel ils pourront s’épanouir en progressant à leur rythme.
Chacun pourra développer et affiner les aptitudes suivantes :
– apprendre à exprimer ses pensées, à argumenter,
– à écouter le point de vue des autres,
– à mieux gérer les conflits,
– apprendre la coopération,
– accepter un cadre juste.

En savoir plus